Histoire

L’escrime viendrait du mot sanscrit « carma », que nous léguèrent  les Scandinaves (= skirmen) et les Germains (=skermen). Le verbe « skirmjan» qui signifie « protéger » aurait donné en ancien français « escrimie », escrime aujourd’hui.

 Le maniement des armes a pris une place importante dans l’histoire de l’humanité.

L’escrime devient florissante au Moyen-âge, cette discipline est considérée  comme faisant partie intégrante de l’éducation des jeunes hommes de la noblesse. Les tournois qui sont des évènements importants durant le Moyen-Age, permettent de développer la technique.

 L’Espagne et l’Italie, sont des pays qui promeuvent la discipline, notamment au XVème siècle. L’Espagne est connue pour l’amélioration des armes blanches par la fabrication de  la rapière. Quant à l’Italie, elle établit les premières règles de l’escrime.

La création du fleuret au XVème siècle, instrument d’étude léger et l’instauration du masque en treillis (fin du XVIIème), permettent un entraînement moins dangereux. Cette arme, permet à l’Ecole de France de faire et de développer des tactiques et ainsi de dépasser l’Ecole italienne.

Tiré de l'encyclopédie de Diderot et D'Alembert

Tiré de l’encyclopédie de Diderot et D’Alembert

 

L’Ecole Française s’assurera une réputation et un rayonnement universel pour ses travaux pédagogiques et les traités de Maîtres de grand talent, nous pouvons nommer le « Traité de l’art des Armes » de Maître Guillaume Danet, datant de 1766, qui est considéré comme le point de départ de la théorie de l’escrime française moderne.

Vers 1870, l’escrime s’oriente vers une discipline sportive. Des rencontres sont proposées entre Maîtres Français et Italiens, sous forme de défis. C’est le début des compétitions. Mais l’escrime fait sa véritable entrée en tant que discipline sportive lors de la rénovation des Jeux Olympiques en 1896. Quatre pays et treize escrimeurs participent aux épreuves de fleuret et de sabre individuelles.

L’escrime est un des seuls sports à avoir figuré à chaque programme des Jeux Olympiques (JO) moderne. Quelques dates à retenir :

  • 1896 à Athènes : L’escrime est l’une des 12 épreuves olympiques.
  • 1900 à Paris : L’épée masculine devient une discipline aux JO.
  • 1924 à Paris : Le fleuret féminin entre aux JO.
  • 1936 à Berlin : L’appareillage électrique est mis en place pour les épreuves d’épée.
  • 1956 à Melbourne : Mis en place du fleuret électrique.
  • 1988 à Séoul : Le sabre électrique fait son apparition.
  • 1996 à Atlanta : Les épreuves, épée féminine et par équipe, entrent au programme des JO.
  •  2004 à Athènes : Les sabreuses participent pour la première fois aux JO.
Jeux Olympique 2012 Londres, fleuret

Jeux Olympique 2012 Londres, fleuret

 

 

Sources:

Maître J. Capoani et JC Damaisin d’Arès, Les fondamentaux de l’escrime, Amphora, 2010

Site Internet FFE: http://www.escrime-ffe.fr/

 

Rechercher un tireur
Facebook